Rechercher

Comment faire son deuil grâce à l’hypnose ?

Le Deuil et un sentiment de tristesse, ou de colère éprouvée à la suite, d’un décès, d’une séparation, d’un licenciement, d’une relation, ou même d’un objet…

Associé à la souffrance, le deuil est aussi considéré comme un processus de délivrance, nommée la résilience.

« Faire son deuil » est un processus actif, qui amène souvent les individus en état dépressif, plus ou moins intense.

Il existe différentes étapes du Deuil :

1. Choc, déni : cette courte phase du deuil survient lorsqu'on apprend la perte. La personne refuse d'y croire. C'est une période plus ou moins intense où les émotions semblent pratiquement absentes. La personne affectée peut s'évanouir et peut même vomir sans en être consciente. C'est en quittant ce court stade du deuil que la réalité de la perte s'installe.

2. Colère : phase caractérisée par un sentiment de colère face à la perte. La culpabilité peut s'installer dans certains cas. Période de questionnements.

3. Marchandage : phase faite de négociations, chantages…

4. Dépression : phase plus ou moins longue du processus de deuil qui est caractérisée par une grande tristesse, des remises en question, de la détresse. Les endeuillés dans cette phase ont parfois l'impression qu'ils ne termineront jamais leur deuil, car ils ont vécu une grande gamme d'émotions et la tristesse est grande.

5. Acceptation : dernière étape du deuil où l'endeuillé reprend du mieux. La réalité de la perte est beaucoup plus comprise et acceptée. L'endeuillé peut encore ressentir de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il a aussi réorganisé sa vie en fonction de la perte.

Cet ordre n’est pas toujours établi pour chaque personne, certaines font des retours en arrière, d’autres de font pas certaines étapes…

La souffrance, le deuil, la mort restent aujourd’hui des sujet « tabous ». Lors de la perte d’un proche, l’entourage souhaite que la personne en deuil « passe à autre chose » au bout d’un certain temps. Mais chaque personne à un rythme différent, il n’y aucune règle.

Pour vous aider dans cette phase, l’hypnose dispose d’outils d’accompagnement pour libérer de ce « lien ».

Tout d’abord, il est important de faire une séance seulement 5 mois après le début de la phase de Deuil, pour que la personne puisse faire son processus seul, et la résilience se mettra sûrement en place seule, si ce n’est pas le cas, l’hypnose pour vous être utile.

Mais qu’est-ce qui fait qu’on ne fait pas son deuil ?

Des émotions toujours présentes, lorsqu’on pense, ou parle de la personne, que l’on garde une multitude de souvenirs pour ne pas l’oublier…

C’est à ce moment-là, qu’intervient l’hypnose, elle va nous permettre de cicatriser de la façon la plus naturelle et la moins douloureuse possible. L’hypnose va mobiliser nos ressources intérieures. En séance, nous mobilisons vos capacités à « couper le lien » avec le défunt, qui ne veut pas dire que vous allez l’oublier ! Mais vous garderez des émotions gérables, et une nostalgie des souvenirs passées. Parfois, une seule séance suffit, mais cela dépend de chaque personne.


Mme KERSUAL Aurélie, Praticienne en Sophrologie & Hypnose.


11 vues
la-chambre-syndicale-de-la-sophrologie-l

Membre de la chambre syndicale de Sophrologie

Mentions Légales   /    © 2020 by Kersual Guillaume.